L’hiver tout en saveurs sur la Route des vins allemande

L'hiver à l'approche de Noël et dans une approche régionale du bien-être : sur la Route des vins allemande (" Deutsche Weinstraße "), la région du Palatinat se présente comme une destination touristique de choix en dehors des vendanges et de la floraison des amandiers. Ici, sur un flanc de près de 85 km, l'hiver est la saison idéale pour venir se ressourcer. Entre des vins fins, une cuisine régionale et variée, des localités pittoresques et une palette d'attractions naturelles, ce havre de saveurs sait mettre tous les sens en éveil.

D'emblée, ce sont les marchés de Noël palatins qui viennent à l'esprit. Ils produisent le même effet que les foires au vin locales auprès du visiteur : quand on y est allé une fois, on veut toujours y retourner. Mais il ne suffit pas de connaître un marché au Palatinat pour tous les connaître. Car ce sont ici des villes et des villages entiers qui se transforment en univers féériques à l'heure de Noël.

Des senteurs de sapins, d'épices et de vin chaud de vigneron s'exhalent des petites cours intérieures ou des pressoirs à la décoration festive. Les habitants contribuent à sublimer cette ambiance festive dans de nombreuses localités en décorant leurs appuis de fenêtre ou en participant à des calendriers de l'Avent vivants. Le Pfälzerwald ou la " forêt du Palatinat " attire les visiteurs avec ses marchés de Noël en forêt et des animations comme celle de la coupe de sapins de Noël en groupe.

Même en dehors de Noël, la réserve de biosphère transfrontière des Vosges du Nord-Palatinat classée par l'UNESCO est le terrain idéal pour organiser des escapades détente, avec l'association unique de la plus grande forêt d'un seul tenant en Allemagne et sa transition vers le paysage culturel vinicole attenant. Ceci vaut également sur le plan de la gastronomie avec les nombreux établissements adeptes du mouvement slowfood ou membres du réseau Culinary Heritage.

Randonnées hivernales

Des points de vue surprenants se dégagent quand le feuillage tombe peu après les vendanges et libère la vue. Le contraste entre les montagnes d'un blanc poudreux immaculé et le ciel d'un bleu éclatant donne envie de prendre un bon bol d'air. C'est le moment de s'adonner à la randonnée hivernale dans les vignobles et dans la forêt palatine. De plus en plus de personnes aiment se libérer l'esprit à l'air frais. On peut toujours aller se réchauffer dans l'un des chaleureux refuges de la forêt palatine, qui attirent les foules le week-end à des fins de restauration. Et sitôt les jours de fête et la fin de l'année passés, le Palatinat attend ses visiteurs avec des offres séduisantes et appréciées de randonnées culinaires autour du vin. Les manifestations de la " randonnée du Vin rouge " à Freinsheim et de l'" événement en rouge " (Erlebnis in Rot) à Landau-Nußdorf ouvrent pratiquement la saison des foires au vin. Celle-ci prend ainsi son envol avant que la floraison des amandiers marque l'arrivée du printemps dans des teintes blanches et roses.

Des lieux enchanteurs pleins de charme et de caractère

Il n’est pas une localité sans son marché de Noël à travers tout le pays. Ces marchés ont tendance à tous se ressembler. Les lieux enchanteurs pleins de charme et de caractère ne manquent pas au Palatinat. Une visite dès la période d’avant-Noël est tout aussi attractive par ici. Chaque marché de Noël permet à tout un chacun de ressentir de près l’art de vivre authentique de cette région. Klaus Eichberger, maître-inspecteur du marché de l'Avent traditionnel de Deidesheim, voit dans son équilibre entre l’artisanat d’art et la restauration sa marque distinctive. Si l’on aime boire et manger partout en Allemagne, cela prend des proportions inégalées dans la région du Palatinat. Mais ce sont surtout leurs créations artisanales confectionnées avec soin qui confèrent aux marchés de Noël un attrait si particulier. Ceci s’applique tant aux grands marchés comme Landau ou Neustadt an der Weinstraße qu’aux petits comme à Rhodt unter Rietburg, St. Martin ou Neuleiningen. L’ambiance y est partout exceptionnelle et le calendrier des manifestations est bien rempli.

L’Avent au Palatinat devient le seul, le vrai et l’unique

« Avent, Avent, une petite lumière est allumée. D’abord une, puis deux, puis trois, puis quatre, puis l’Enfant Jésus se tient à la porte. »

Ni cette chanson enfantine connue ni la couronne de l’Avent avec ses quatre bougies n’existeraient sans le Palatinat. Car c’est au cours d’un synode qui s’est tenu au Limbourg près de Bad Dürkheim en l’an 1038 que l’existence des quatre dimanches de l’Avent fut gravée dans le marbre. Depuis, le premier Avent est célébré au plus tôt le 27 novembre et au plus tard le 3 décembre.

La décision sur la saison où les chrétiens se préparent à la fête pacifique de la naissance de Jésus-Christ fut précédée de la dispute dite de l’Avent de Strasbourg. L’empereur du Saint-Empire romain germanique Conrad II revenait chez lui d’un voyage en Bourgogne. Il rendit visite à son oncle l’évêque Guillaume à Strasbourg le 26 novembre 1038. Et il était énervé du fait que son oncle voulait célébrer le premier Avent une semaine trop tôt à son opinion. La nuit de Noël devait-elle compter au titre du quatrième Avent ? L’Avent devait-il durer trois, quatre ou cinq semaines ? Conrad refusa de célébrer les festivités à Strasbourg et poursuivit son voyage au Limbourg puis attendit jusqu’au 3 décembre. Il convoqua ensuite un synode car il souhaitait régler ce problème une bonne fois pour toutes et pour l’ensemble de la chrétienté. L’empereur, qui bénéficiait du soutien de la majorité des évêques, put imposer sa conception. Une plaque bordant les ruines de l’ancien monastère du Limbourg commémore la décision qui fit de l'’Avent au Palatinat le seul, le vrai et l’unique Avent.

Une sortie en famille avec la hache et la scie

Les saucisses de gibier grillées, le vin chaud du vigneron et le punch pour enfant sont d’une saveur inimitable autour du feu de camp dans la forêt palatine hivernale une fois le labeur terminé. Et ce, surtout parce que le sapin de Noël abattu par ses propres soins est déjà bien emballé et arrimé sur la galerie de toit de la voiture ou dans la remorque. Pour nombre de familles, ce type d’excursion est déjà entré dans la tradition avant Noël. La coupe du sapin de Noël a lieu sous la houlette des administrations des forêts. Les gardes forestiers indiquent le chemin dans les parcelles boisées où poussent les arbres. Dénicher l’arbre idéal et commencer la première entaille constituent une petite aventure plaisante. À ceci s’ajoute que les arbres poussent sans utilisation d’engrais minéral ni de pesticides. Ils offrent ainsi une alternative écologique et régionale aux arbres issus d’énormes plantations. Et pour terminer, une petite fête de clôture dans l’ambiance particulière de la forêt palatine verra grandir l’attente des fêtes de Noël dans un esprit joyeux. Au fait : dès le début de la nouvelle année, les sapins de Noël tiennent encore le beau rôle, notamment à l’occasion des « Knutfesten », comme à Eschbach ou Weidenthal.

Se faire plaisir, à soi comme aux autres

Ce paradis des loisirs hivernaux un peu à part qu’est le Palatinat se présente sous un jour varié comme à toutes les saisons. Au terme de balades détendues ou de randonnées à l’air clair et frais, l’eau thermale chaude du Südpfalz-Therme, une visite du sauna avec vue imprenable sur le paysage enneigé ou des massages relaxants à l’huile de pépins de raisin apportent par exemple un véritable bien-être.

Avec WellVinEss, plusieurs hôtels proposent l’association du vin et du bien-être pour le corps, l’esprit et le palais. Il est difficile de ne pas profiter de la vie sur la Route des vins allemande.

Des cadeaux souvenirs régionaux, comme les eaux-de-vie aux arômes amples , les vinaigres fins et les pralines raffinées, permettent de prolonger ce moment de détente. Il en est de même avec des produits fabriqués en bois de barrique ou des bijoux imitant le verre de vin traditionnel du Palatinat, appelé « Dubbeglas ». En outre, ces cadeaux destinés aux êtres chers ne font pas seulement belle impression sous le sapin de Noël. À ceci vient s’ajouter toute une palette de bons vins et mousseux sélectionnés. Enfin, on peut aussi offrir à soi comme aux autres des forfaits vacances dans le Palatinat.

Birkweiler Weinwinter

Birkweiler Weinwinter

Au cœur du plaisir

Entre récompenses, médailles et appellations : les vins palatins sont couverts de macarons. Dans des vinothèques centralisées ou directement auprès du producteur, il est permis de déguster les bons crus selon ses envies tout le long de la Route des vins allemande. À ceci s’ajoutent des menus gastronomiques avec leur accompagnement de vins et surtout des manifestations d’un caractère tout particulier. 

Il en est ainsi avec les Wachenheimer Unterwelten (« Mondes souterrains de Wachenheim ») qui emportent les visiteurs précisément là maturent les vins. Pas moins de douze domaines ouvrent leurs cours et caves au public lors de l’événement Birkweiler Weinwinter (« L’hiver viticole de Birkweiler »). Des artisans d’art présentent leurs créations aux côtés des vins et des spécialités régionales dans une ambiance festive et féérique. Et lors des Maikammerer Momenten im Winter (« Les moments hivernaux de Maikammer »), on peut déguster du vin au coin d’une cheminée ou du gibier grillé à la flamme.

Vacation Packages

Une escapade bien-être à savourer pleinement, car tout est organisé de A à Z : c’est possible grâce à nos forfaits complets.

Magie hivernale 

Forfait trois jours avec dégustation de vinaigre, visite de cave et cuisine hivernale réconfortante avec un dîner autour de l'oie sur la Route des vins allemande. Du 1er novembre au 31 janvier, hors jours fériés. Arrivée le jeudi ou le vendredi

plus...

Weekend Winter-Wein- Wanderer ( hiver-vin-rando)

Deux nuitées à Bad Dürkheim sur la Route des vins allemande, un dîner à l'hôtel, une randonnée guidée à travers les vignobles avec dégustation de vins et de mousseux, collation aux accents méditerranéens dans le domaine viticole ainsi qu'une entrée au casino. Du 11 janvier au 24 février. Arrivée le vendredi

 plus....