Grâce à son climat doux, une multitude de plantes méridionales poussent dans le Palatinat, et ce même en plein champ. Les figues, bananes, kiwis, citrons, pêches, melons, sans oublier les pins et les cyprès ne sont que quelques exemples des variétés qui mûrissent ici.

 

Plantes connues

Si nombre de plantes méridionales sont restées exotiques dans cette contrée, certaines se sont bien enracinées par ici.

 

Les amandes – on les retrouve de part et d'autre de la Route des vins. Et ce depuis longue date. L'amande a joué un rôle majeur dans la production de fruits au XIXe siècle dans la région ; elle a aujourd'hui fonction d'arbre d'alignement, de messager de l'arrivée du printemps dans la région et joue un rôle décisif dans le choix de la date de la première foire au vin de l'année.

 

Les « Keschde » – les romains ont introduit les châtaignes dans notre région. Ils les utilisaient pour nourrir hommes et bétail, ainsi que le bois pour cultiver la vigne. Les castagnes n'entrent pas dans la filière commerciale mais contribuent à façonner toujours autant le paysage de la Route des vins allemande.

 

Les figues – plus de 50 000 figuiers bordent la Route des vins allemande. La bourse aux figues palatine s'ouvre toujours pendant les mois de récolte sur Internet. On peut y proposer et rechercher des figues.

 

Mais la plante reine de la Route des vins allemande est bien sûr le raisin. La vigne marque le paysage de son empreinte. Elle fut introduite aussi par les romains en raison des conditions optimales de culture offertes par la région. Aujourd'hui encore, les grappes de raisin qui mûrissent ici sont à la base de grands crus. On y cultive aujourd'hui aussi des variétés exotiques comme le tempranillo, dont le domicile reste l'Espagne, ou le nebbiolo qui trouve son terroir d'origine au Piémont.

À côté de ces cépages exotiques, des variétés comme le riesling, le pinot, etc. sont ici chez elles. Retrouvez ici davantage d'informations sur le vignoble du Palatinat et ses cépages...